messages n°5: Vies et morts des pays

Publié le par Gaïa

ELLE

Vous êtes toujours là! 

Le futur est toujours en mouvement et ce futur idéal que vous avez créé peu très bien basculé! Je vous montre la voie, à vous d'agir!

Pour que le Grand Conseil puisse apporter des solutions aux problèmes du monde, il fallait que le monde vienne à lui! Pour celà, le pays était l'interlocuteur adapté à l'époque! Pourtant déjà complètement dépassé!

Les décisions économiques étaient prises aux niveaux mondiales, mais les gestions humaines se faisaient aux niveaux des états ou même régionales!

Par exemple on essayait de protéger les espèces marines dans les eaux territoriales mais au delà, des bateaux usines vidaient les océans pour les farines du poissons d'élevage! Le nuage de Tchernobil se moquait bien des frontières! La disparition des glaces arctiques, augmentait le niveau des mers de tout le globe!

Le Conseil proposa ses services aux pays qui le souhaitait à condition de jouer le jeu en accord avec le gouvernement et la population! Un programme d'aide complet permettant au pays de lui offrir une autre voie que celle du capitalisme actuelle!

Ce programme murement réfléchit et testé à plus petite échelle, portait sur une économie plus réfléchie adapté à chaque population et à son environnement! Axé sur le développement local, sur une éducation des enfants différentes: respect des autres, de leurs terres, des équilibres écologiques, aptitude à trouver des solutions pour le bien de tous, l'initiative, l'originalité, l'écoute et la volonté de changer les choses étaient mis en avant...

Des pays en grandes difficultés comme Haïti... furent les premiers, et ce ne fut pas facile pour tous les experts prêts à aider ces pays! Mais les solutions ont émergé et avec quelques modifications ont pu être reconduites ailleurs!

Très vite on découvrit que l'homme ne devait pas régler ces problèmes à l'échelle d'un pays mais au niveau local pour les problèmes humains et au niveau des écosystèmes à l'échelle mondiale (ex: de l'Amazonie pour l'amérique du sud).

Ainsi l'homme lui même devait se détourner peu à peu de l'état qui vivait ses dernières décénies! 

 

Publié dans Les messages de GaÏa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article